J. Marion Sims, le père de la gynécologie

Après de nombreuses expériences, Sims, rencontrant des difficultés importantes, perfectionna sa technique et réussit à soigner la fistule chez la patiente "Anarcha" avec succès. Sa technique fut la suivante : il utilisa des sutures d'argent qui contribuèrent à la réparation réussie de la fistule d'Anarcha, cette réussite fut documentée en 1852. Ce sont les propriétés antibactériennes de l'argent qui permirent à l'organisme de tuer les bactéries pathogènes, laissant au corps la possibilité de se guérir sans entraves.

 

Il est à noter qu'en raison de ses expérimentations sur des femmes afro-américaines esclaves, Sims est considéré comme un personnage controversé par les historiens et éthiciens modernes.

Son œuvre la plus importante a été de développer une technique chirurgicale pour la réparation de la fistule vésico-vaginale*(1), une complication grave rencontrée chez les femmes suite à un accouchement difficile.

 

A son époque (19ème siècle), les femmes atteintes de fistules vésico-vaginales étaient vues comme des parias, et en ce temps-là, aucun remède n'était disponible. Les complications qui se produisaient entraînaient chez leurs victimes des fuites urinaires et de nombreux problèmes médicaux connexes.

 

 

 

  • Facebook
  • Instagram
Logo_Wide_Color_PNG_edited.png