L'argent colloïdal face aux bactéries, virus et champignons

 

Dans cette étude, publiée dans le Journal "Alternative and complementary medecine" en mars 2013, les chercheurs ont testé un produit d'argent ionico-colloïdal face à plusieurs souches de bactéries, champignons et virus qui ont été cultivées dans des conditions de croissance multicycle en présence ou en absence d'argent ionico-colloïdal afin d'évaluer l'activité antimicrobienne. 

 

Selon les chercheurs:

"La FDA (Food and Drug Administration) ne reconnaît pas l'argent colloïdal comme agent antimicrobien sûr et efficace à ce jour. Le but de cette étude était d'évaluer davantage l'efficacité antimicrobienne de l'argent colloïdal."

Les chercheurs ont constaté une inhibition significative pour les bactéries cultivées sous aérobie (riche en oxygène) ou anaérobie (pauvre en oxygène).

 

Cependant, l'effet de l'argent ionique variait considérablement sur les cultures fongiques, en fonction de la souche ou du genre de champignon traité. Et aucune inhibition de la croissance virale n'a été observée sur les virus testés. Les auteurs de l'étude concluent que les données de l'étude confirment le large spectre antimicrobien de l'argent colloïdal sur les bactéries aérobies et anaérobies, tout en ayant un spectre plus limité et spécifique sur  les champignons.

 

logo gris bleu 19 nov 2.png