La Nouvelle-Zélande veut arrêter l'usage d'antibiotiques d'ici 2030

 

 

À PROPOS

Partout dans le monde occidental, il y a une volonté des différents acteurs de baisser drastiquement l'usage d'antibiotiques pour les animaux. En 2030, la Nouvelle-Zélande n'aura pas besoin d'antibiotiques pour le maintien de la santé et le bien-être animal, selon le docteur Steve Merchant, président de l'Association vétérinaire Nouvelle-Zélande (NZVA). 

 

La NZVA indique que près de 70% des maladies infectieuses humaines, y compris la méningite, la fièvre charbonneuse et la salmonellose (intoxication alimentaire) proviennent d'animaux élevés aux antibiotiques.

 

 

Vers une ère "post-antibiotique"

 

"Avec la forte augmentation des niveaux de résistance aux antibiotiques dans le monde entier, nous voulons que les animaux et, par extension, les humains entrent dans l'ère post-antibiotique aussi rapidement que possible" a déclaré le Dr Marchand.

 

Le président de l'association dit que cela est un projet ambitieux, nécessitant un travail d'équipe et l'engagement marqué de toute la profession vétérinaire, en collaboration avec la médecine, les sciencitifiques, le gouvernement et des secteurs de l'industrie primaire pertinents.

 

"Compte tenu de la large acceptation que l'avenir des antibiotiques est très limité, et que les liens étroits entre les animaux, les humains et l'environnement que nous partageons, la réalisation de cet objectif est essentielle.

 

La Nouvelle-Zélande est bien adapté à ce défi; étant donné notre taille, la proximité des différentes spécialités et secteurs industriels concernés, et la faible utilisation des antibiotiques actuellement", a rajouté le Dr Marchand.

Un effort multi-acteurs pour résoudre le problème antibiotique

 

Le Dr Marchand en appelle à l'ensemble des acteurs pour réaliser cet objectif très ambitieux: tous les acteurs doivent faire un effort pour éviter une possible pandémie humaine, pandémie qui s'avère de plus en plus menaçante au fur et à mesure que la résistance aux bactéries s'intensifie.

 

"La réalisation de cet objectif nécessitera un effort de collaboration internationale concertée impliquant un changement d'attitude et de comportement au sein du gouvernement, des chercheurs, des professionnels de la santé humaine, des sociétés pharmaceutiques, et d'un éventail d'industries associées - ainsi que la population" at-il dit.

 

Le Dr Marchand a également déclaré que les vétérinaires vont utiliser et plaider pour une bonne gestion antibactérienne et un suivi minutieux basé sur l'utilisation responsable des antibiotiques existants.

L'argent colloïdal, un antibiotique naturel utilisé dans quelques fermes américaines

 

Le Dr Marchand ne fait pas mention d'argent colloïdal pour le maintien de la bonne santé des animaux d'élevage, vivant souvent dans des conditions excécrables, entassés les uns sur les autres. Cet environnement est prône à faciliter les maladies d'origine bactériennes, influant sur l'usage d'antibiotiques et la résistance bactérienne.

 

Nous avons contacté l'association pour leur indiquer que des éleveurs aux USA utilisaient avec grand succès l'argent colloïdal pour éviter que leurs troupeaux n'attrapent des infections.


Dans tous les cas, un objectif allant dans le sens des animaux et des humains ne peut-être qu'applaudi. Rendez-vous en 2030 pour voir si l'objectif est tenu!

MAIL

 

 

 

CONTACT

Institut Katharos

59 bd de la République

Aix-en-provence - 13100

FRANCE

0 805 38 43 43

ACHETER

 

 

 

 

Un spray de 100 ml  contenant  de l’argent colloïdal d’une grande pureté.
                                
En savoir plus >

Solution d’argent colloïdal 100% naturelle. Recharge 500 ml.
                                 En savoir plus >

L’argent colloïdal n’a plus de secrets pour vous ! Voici le format 1L à prix compétitif.
                                 En savoir plus >

Contactez-nous à contact@institut-katharos.com pour connaître nos conditions.