L'argent colloïdal et le virus de la peste des petits ruminants

 

  

 

Dans la présente étude, les chercheurs ont évalué l'efficacité antivirale des nanoparticules d'argent (SNP) contre la peste des petits ruminants (PPRV), un prototype Morbillivirus.

 

L'extrait de feuilles de la maxicana Argemone a été utilisé comme agent réducteur pour la synthèse biologique des nanopoarticules d'argent. Les nanoparticules ont été identifiées par spectroscopie d'absorption UV-visible, diffraction des rayons X (DRX) et microscopie électronique à transmission (MET). L'analyse MET a révélé des particules de 5-30 nm et l'analyse XRD a révélé leur structure caractéristique. Le traitement des cellules Vero avec les nanoparticules d'argent à une concentration non cytotoxique a inhibé de manière significative la replication du virus PPRV in vitro.

 

Les dosages précis ont montré que les nanoparticules d'argent altèrent la réplication de virus PPRV au niveau de l'entrée du virus. L'analyse MET montre qu'elles interagissent avec la surface du virion ainsi que son noyau. Cette étude constitue la première preuve documentée indiquant que l'argent colloïdal est capable d'inhiber la replication in vitro du Morbillivirus.

 

 

logo gris bleu 19 nov 2.png