Législation, faisons le point.





Résumé : L'argent colloïdal n'est plus considéré par l'UE comme complément alimentaire depuis fin novembre 2009. De ce fait, les fabricants d'argent colloïdal ont enregistré leur produit comme cosmétique afin de pouvoir continuer la commercialisation du produit. En tant que cosmétique, il est tout à fait naturel qu'on ne puisse plus le boire bien que la formulation soit exactement la même.



En Europe, depuis le 30 novembre 2009, le minéral argent ne fait désormais plus parti de la liste des compléments alimentaires autorisés à la commercialisation (voir règlement CE 1170/2009)*(2). En effet, depuis cette date, ll n'est plus possible de vendre comme complément alimentaire les produits qui ne sont pas mentionnés sur cette liste, et vous l'aurez deviné, l'argent colloïdal - comme des centaines d'autres produits - ne font pas partie des heureux élus. Avant cette date, l'argent colloïdal était admis comme complément alimentaire à titre dérogatoire en attendant que l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) ait effectué des tests sur la potentielle dangerosité du produit. L'EFSA a finalement décidé de ne pas homologuer l'argent colloïdal comme complément alimentaire en jugeant que le pétitionnaire n'avait pas fourni assez d'informations concernant l'innocuité de l'argent colloïdal*(3). Bien qu'il y ait plusieurs centaines d'études effectuées au cours du siècle et qu'aucun effet secondaire n'ait été rapporté suite à l'utilisation de l'argent colloïdal auprès de la FDA jusqu'au moins 1999, de nombreuses organisations de santé créées pour protéger le consommateur ont statué sur la non efficacité et la dangerosité potentielle du produit. A ce jour, la vente d'argent colloïdal est autorisée en France s'il n'est pas promu comme complément alimentaire ou médicament, entraînant de nombreux fabricants à se positionner en tant que produit cosmétique*(4), qui explique l'interdiction de l'ingérer : en effet, nous n'allons pas boire un produit cosmétique !


La législation est très variable et limitative, en fonction des pays et des époques. En effet, l'argent colloïdal va être ralenti dans sa capacité à se développer comme médicament ou complément alimentaire autorisé. Cela touche en particulier les pays développés tels que les USA, le Canada, l'Australie ou les pays membres de l'union européenne. Aux Etats-unis, la vente d'argent colloïdal était autorisée comme médicament, la FDA ayant déclaré en 1991: "L'argent colloïdal est considéré comme un médicament pré-1938. Ces produits peuvent continuer à être vendus comme médicaments sans qu'il soit nécessaire de prouver leur efficacité et leur sûreté, tel qu'exigé pour tous les médicaments créés après 1938, à condition qu'ils soient vendus pour la même utilisation qu'en 1938 et qu'ils soient produits de la même manière".*(1) Vint quelques années plus tard la loi du 17 août 1999, où il a été statué que l'argent colloïdal ne pouvait être promu que comme un complément alimentaire.

  • Facebook
  • Instagram
Logo_Wide_Color_PNG_edited.png