Les propriétés antiplaquettaires des nano-particules d'argent

 

 

Les troubles thrombotiques ont émergé comme une grave menace pour la société ces dernières années. Comme les thérapies classiques trhombolytiques et anti-coagulantes sont usuellement associées à de graves effets secondaires hémorragiques, l'accent est désormais mis sur la capacité à maintenir les plaquettes dans un état inactif.

 

L'étude démontre que les nano-particules d'argent ont des propriétés anti-plaquettaires, aussi bien in vitro qu'in vivo, et ce de manière dépendante à la dose administrée.

 

Des études structurelles montrent que l'argent ionique s'accumule dans les plaques et réduit la proximité inter-plaquettaire. Les résultats suggèrent également que que ces nano-particules d'argent ne confèrent aucun effet lytique sur les plaquettes et ont donc le potentiel d'être promues comme anti-plaquettaires après une évaluation minutieuse de l'absence d'effets toxiques.

 

logo gris bleu 19 nov 2.png