L'argent colloïdal face à la tuberculose

 

Malgré la découverte du pathogène de la tuberculose il y a plus de 100 ans, celui-ci continue à être un tueur majeur dans le monde entier. A ce jour, 1 personne sur 3 est infectée et la souche de tuberculose multi-résistante enregistre le plus grand nombre de morts par pathogène.

 

Dans ce résumé de l'étude, intitulé «paradigme de conception nouvelle de médicaments inspirés de la nature en utilisant des nanoparticules d'argent: l'efficacité sur des isolats cliniques résistant à plusieurs médicaments de la tuberculose», les auteurs affirment que via le plafonnement des nanoparticules d'argent avec de l'albumine de sérum bovin, et par son test en laboratoire sur "des isolats cliniques prélevés dans des zones d'endémie de tuberculose" (c'est à dire, des échantillons de crachats prélevés chez les patients atteints de tuberculose pulmonaire), ils étaient en mesure de démontrer que ce nouveau composé de nanoparticules d'argent constitue un "puissant médicament anti-tuberculose".

 

Dans l'étude complète, qui est disponible par le biais du journal "Current Microbiology" (2011, 62: 715-726), les auteurs ajoutent conçernant l'argent colloïdal:

"C'est encourageant, les résultats indiquent que cette nouvelle conception pourrait être prorogée pour développer l'amélioration des agents médicinaux de lutte contre la tuberculose multi-résistante."

 

 

logo gris bleu 19 nov 2.png