VIH et filtre en argent pour améliorer la vie des malades

 

 

 

Les pathogènes d'origine hydrique représentent une menace importante pour les personnes vivant avec le virus de l'immunodéficience humaine (PVVIH). Cette étude présente un essai randomisé, contrôlé qui évalue si la mise en place dans un ménage d'un filtre à eau en céramique imprégné de nanoparticules d'argent(FCF) peut améliorer la qualité de l'eau potable et diminuer les jours de diarrhée chez les PVVIH en Afrique du Sud rurale.

 

Soixante-quatre participants ont été randomisés dans un groupe d'intervention avec FCF et un groupe de contrôle sans filtres. Des échantillons d'eau et de selles ont été prélevés au départ et après 12 mois. L'incidence de la diarrhée était auto-déclarée chaque semaine pendant 12 mois. Le taux de diarrhée en moyenne dans le groupe de contrôle était de 0,064 jours / semaine, comparativement à 0,015 jours / semaines dans le groupe d'intervention (p <0,001, Mann-Whitney). La réduction médiane de bactéries coliformes était de 100% à l'inscription et la collecte finale.

 

Les filtres à eau en céramiques imprégnés de nanoparticules d'argent sont une technologie tout à fait acceptable qui peut améliorer considérablement la qualité de l'eau des ménages et diminuer les jours de diarrhée des PVVIH en Afrique du Sud rurale.

 

Il semblerait que les nanoparticules d'argent aient un pouvoir anti-vih potent, nous vous invitons à lire notre dossier.

 

 

logo gris bleu 19 nov 2.png